Archives du mot-clé métaphore

Pourquoi les contes de fées se terminent par ils vécurent heureux… ?

Pourquoi les contes de fées se terminent par ils vécurent heureuxPourquoi est ce que les contes de fées se terminent toujours par ces mots : « ils vécurent heureux… », couperets annonciateurs d’une suite aux courbes vaporeuses, on devine sans pour autant en savoir plus.

Voyons cela de plus près…
Si les livres ne parlent pas de la félicité qui suit le malheur ce n’est pas par manque d’intérêt, le bonheur mobilise et passionne les foules depuis bien longtemps.
Déjà et encore, Socrate l’abordait dans l’Euthydème, sous forme d’un dialogue avec Clinias, se livrant à son exercice favori, le questionnement (socratique) :

« SOCRATE (S) – Est-il vrai que nous autres, hommes, nous voulons tous être heureux ? Cela est stupide, sans doute, de poser des questions pareilles; car qui ne veut pas être heureux ?
CLINIAS (C) – Personne.…. »

Ensuite, lorsque du bout des doigts on tape « bonheur » sur Google, instantanément nous obtenons environ 98.700.000 résultats (je n’ai pas tout lu et n’en connais donc pas toute la pertinence). Lire la suite

Malheur et bonheur dans les contes de fées, un couple improbable ?

Flânant dans mon salon j’écoutais d’une oreille distraite la radio, le groupe téléphone me parlait de la terrible histoire des boires et déboires de cendrillon :

« ….Cendrillon pour ses trente ans
Est la plus triste des mamans
Le prince charmant a foutu l’camp
Avec la belle au bois dormant… »

Malheur et bonheur dans les contes de fées, un couple improbableQuelle déchéance, quelle horreur et quel désastre, une histoire des temps modernes, emplie de trahison, de tromperie, drogue et de sexe.
Titillée par ces mots, ma curiosité m’a poussé à parcourir les contes qui trônaient sur l’armoire du salon afin d’y découvrir finesse, légèreté, magie et poésie. Mes souvenirs me susurraient des chuchotements  qui parlaient de prince charmant et de belle au bois dormant.
La réalité en est bien autrement, voici entre autres ce que je découvris en résumé en tournant les pages de l’innocent Petit Poucet : Lire la suite

Métaphore ACT Thérapie Que faire face aux démons intérieurs ?

Métaphore ACT Thérapie  Que faire face aux démons intérieurs

Vous connaissiez Tatie Danielle inoubliable dans le film qui l’a consacrée « personne âgée la plus infecte du cinéma français » ; mais connaissez-vous tante Esther ?

Tante Esther souligne parfaitement cette attitude possible face aux “démons intérieurs” supposés :

Tatie Esther, C’est cette vieille dame acariâtre et désagréable qui a toujours son mot à dire sur tout et qui critique sans arrêt ce qu’on lui propose ou présente.
C’est cette pauvre dame âgée qui invariablement transforme les soirées bonne enfant en lieux d’exaspération et de discorde. Elle vous irrite, elle vous énerve. Cette tatie grogne, a une hygiène non optimale et a la fâcheuse tendance à ramener le taux d’éthylisme au niveau de sa température corporelle. Lire la suite