La souffrance et les 4 piliers de l’approche ACT

La souffrance et les 4 piliers de l'act

Il est assez difficile de concilier le statut d’être humain avec un vécu quotidien heureux et exempt de souffrances.
Il suffit de consulter les statistiques actuelles pour se rendre compte des effets de toute forme de souffrance psychologique et/ou sociale :

  • À travers le monde d’après les statistiques de l’OMS plus de 400 millions de personnes sont atteintes de troubles mentaux ou neurologiques ou souffrants de problèmes psychosociaux.
  • Chaque année, 10% des plus de 10 millions de tentatives de suicides sont fatales.
  • En France, l’alcool tue plus de 45 000 personnes par an.
  • 5 millions est le nombre, estimé en France, de personnes ayant des difficultés médicales, psychologiques et sociales liées à la consommation d’alcool.

Tous ces chiffres nous renseignent sur le fait que la souffrance est une composante indissociable de la vie humaine.

Il est commun de penser que pour mener une vie heureuse, un individu doit se débarrasser de ses émotions et pensées « négatives ».
Dans ce contexte, de nombreuses personnes mobilisent une énergie conséquente pour atteindre cet idéal de bonheur sans pour autant l’atteindre de manière permanente et satisfaisante.

La thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) est une approche psychothérapeutique unique qui vise à faire face à la souffrance psychologique tout en s’engageant dans une vie riche de sens.
Selon le modèle ACT, se mobiliser contre la souffrance peut engendrer le résultat inverse. Cette lutte peut déclencher ou amplifier les processus pathologiques qui amènent à la souffrance.

L’approche ACT se centrera sur 4 piliers :

  • Reconnaitre et abandonner les stratégies de contrôle interne.
  • Accepter l’idée qu’il existe et qu’il existera toujours des pensées et des émotions difficiles.
  • Apprendre à centrer son attention sur des expériences psychologiques douloureuses sans les combattre ni les rationaliser.
  • Se concentrer sur des comportements constructifs qui peuvent mener à des conséquences favorables.

Les premières études parues montrent un rôle positif de l’ACT dans la gestion des comportements dysfonctionnant et des troubles anxieux.
Cette approche, montre des résultats positifs dans le traitement de la dépression, des troubles bipolaires et psychotiques.

Dans cette optique, je vous expliciterai et développerai ultérieurement la portée de la phrase
ACT : « Cessez la lutte, engagez vous ! »

Il ne faut se fier à aucune pensée (et peut être pas à celle-ci)

photo credits: ( http://www.flickr.com/photos/78183189@N00/22797865/ )

The following two tabs change content below.

David Vandenbosch

Psychologue, Formateur conférencier en ACT et en Mindfulness, Membre fondateur et ex-trésorier de l’AFSCC, il s’est formé au coaching et à l’intervention en thérapie brève. Il est également diplômé en thérapie cognitive et comportementale à l’Université Claude Bernard de Lyon. Si vous ne le trouvez pas en ligne c’est sans doute parce qu’il arpente les rues d’une capitale européenne pour son “European jogging discovery”.

Une réflexion au sujet de « La souffrance et les 4 piliers de l’approche ACT »

Les commentaires sont fermés.