La flexibilité psychologique au sein de l’ACT ?

La flexibilité psychologique au sein de l’ACT

Pour répondre au mieux à l’interrogation : « Qu’est ce que la flexibilité psychologique au sein de l’ACT thérapie ? », je vous propose de vous laisser guider par Steve Hayes, Russ Harris, Strosahl, Bunting, Twohig et Wilson.
Afin de compléter ces informations je vous présenterai ce processus tel qu’il pourrait être énoncé en séance au patient.

Steve HAYES a abordé la flexibilité psychologique dans la perspective d’une question :
« Etant donné la distinction qui existe entre moi et les choses contre lesquels je lutte, suis prêt à ressentir et avoir mon expérience intérieure telle qu’elle est et non telle qu’elle dit qu’elle est et à agir, ici et maintenant, au service d’avancer en direction de ce qui est important pour moi dans la vie ? »

Au travers de cette longue phrase, il aborde en filigrane les différents points fondamentaux à l’ACT : la lutte, l’évitement Vs l’engagement et les différentes dimensions de l’HEXAFLEX (voir l’article : Hexaflex Un outil thérapeutique dynamique).

Afin de spécifier et de rendre plus intelligible voire palpable cette notion, abordons la à la sauce Russ Harris (2009).

Selon Harris, la flexibilité psychologique va englober les 2 éléments suivants :

1) La capacité à être psychologiquement présent

il s’agit d’un état mental connu sous le vocable de « pleine conscience et/ou mindfulness ».

Cette présence dans l’ici et maintenant va permettre entre autres :

  • d’être entièrement concentré sur notre expérience de l’instant tout en faisant preuve une attitude d’ouverture à ce qui se passe et de curiosité ;
  • d’être concentré et absorbé par les actions que nous sommes en train de mener;
  • de réduire l’influence et l’impact (en temps et en intensité) des pensées et des sensations douloureuses (même si cela ne constitue pas le but source du mindfulness).

2) La capacité à mettre en place des actions efficientes.

Ces actes auront une orientation plus consciente et délibérée qu’impulsive et inconsciente. Leur application dans le quotidien sera motivée et guidée par ce qui est réellement important pour nous : « nos valeurs de vie fondamentales ». Enfin ces actions pourront être mises en place de manière flexible et adaptée en fonction des fluctuations du terrain et des exigences de la situation.

De plus, un dernier tour du propriétaire de cette notion vous permettra de l’appréhender de manière plus concise. En effet, pour – Hayes, Strosahl, Bunting, Twohig & Wilson, 2004 – la flexibilité psychologique se définit comme la capacité d’être complètement conscient du moment présent (phénomènes internes et environnementaux) et d’ajuster ses comportements en fonction de ce que la situation permet afin d’agir en direction de ses valeurs. La flexibilité psychologique résulte de l’interaction de différents processus illustrés dans un modèle à six facettes, « l’hexaflex ».
La manière d’aborder « comme si on le disait au client en séance… »  trouve un réel intérêt tant au niveau de la compréhension que de l’utilisation future en tant que thérapeute.

Vous trouverez ci-après une manière de le présenter qui constitue un exemple à se réapproprier avec son propre style et son propre vocabulaire :
« Comme nous l’avons déjà précédemment abordé, un des objectifs du travail ensemble va être d’augmenter votre flexibilité psychologique. En thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT thérapie), par flexibilité psychologique nous entendons la capacité à mener et accomplir des choses importantes dans votre vie, quelque soit les obstacles internes ressentis. Ces obstacles pourraient se présenter sous différentes formes telles que la peur, la honte, la culpabilité, la déprime, le manque de confiance ou d’estime. Le travail va vous permettre de retrouver de la liberté et de l’ouverture dans des situations de vie (souvent récurrentes et douloureuses) dans lesquelles vous vous sentez coincé. Dans cette optique, nous expérimenterons de nombreux exercices en séances et vous mènerez diverses expérimentations entre deux rendez-vous. Ces exercices vont vous aider à progressivement renforcer votre flexibilité psychologique et avancer de nouveau vers ce qui est vraiment important pour vous. »

Pendant l’intervention thérapeutique, il est opportun et préférable que le thérapeute incarne le plus possible les différents processus présentés plutôt qu’uniquement se cantonner à l’application des techniques et des méthodes.

photo credit ( http://www.flickr.com/photos/horiavarlan/4273103337/sizes/z/in/photostream/ )

 

The following two tabs change content below.

David Vandenbosch

Psychologue, Formateur conférencier en ACT et en Mindfulness, Membre fondateur et ex-trésorier de l’AFSCC, il s’est formé au coaching et à l’intervention en thérapie brève. Il est également diplômé en thérapie cognitive et comportementale à l’Université Claude Bernard de Lyon. Si vous ne le trouvez pas en ligne c’est sans doute parce qu’il arpente les rues d’une capitale européenne pour son “European jogging discovery”.

Une réflexion au sujet de « La flexibilité psychologique au sein de l’ACT ? »

  1. Ping : Pourquoi il est urgent de cultiver l agilité psychologique

Les commentaires sont fermés.