Hexaflex Un outil thérapeutique dynamique: les 6 dimensions de l’ACT

La matrice de l’ACT thérapie « Hexaflex » comporte 6 dimensions, chacune joue un rôle dans le passage de la rigidité à la flexibilité psychologique.
Pour mieux comprendre l’impact de chacune d’elles, nous allons les aborder indépendamment et les décrire autant au niveau théorique que dans leur mise en pratique.

Le travail sur les dimensions de l’hexaflex permet d’augmenter la flexibilité au détriment de la rigidité. Il se fera entre autres au travers de l’usage des métaphores et d’exercices expérientiels afin de contourner les éventuels effets néfastes du langage. Pour mener cela à son terme, la thérapie d’acceptation et d’engagement englobe deux processus fondamentaux :

  • les processus d’acceptation et de pleine conscience
  • les processus de changement de comportement et d’engagement.

Ils regroupent les six dimensions explicitées ci-dessous, qui seront les cibles privilégiées d’intervention de l‘ACT.

 

Hexaflex Un outil thérapeutique dynamique : les 6 dimensions de l’ACT

Nous débuterons à chaque fois la dimension par une explication du principe qui réside du côté rigidité psychologique. Par soucis de concision, nous l’aborderons que succinctement pour consacrer plus d’espace et de temps à la dimension qui participe à la flexibilité psychologique. Pour les affamés et les curieux, vous trouverez tous les compléments (alimentaires) d’information dans les références qui seront indiquées en fin d’article.

La première dimension de l’hexaflex que nous allons aborder de manière totalement arbitraire sera la relation :

1. Evitement expérientiel VS Acceptation.

La notion d’évitement expérientiel correspond à des essais de se soustraire aux expérimentations psychologiques (pensées, émotions, sensations physiques), en essayant de modifier la forme, la fréquence, l’intensité ou l’exposition à ces évènements psychologiques (HAYES & al. 1996).
De l’autre côté, une notion différente placera plus la personne dans une perspective de flexibilité psychologique : cet élément est l’acceptation.
Butler er Ciarrochi (2007) la définissent de la manière suivante “Consentir à faire l’expérience d’évènements psychologiques (pensées, émotions et sentiments, souvenirs) sans avoir à les éviter ni les laisser influencer indûment son comportement.”

2. La fusion cognitive VS la défusion cognitive

La notion de fusion cognitive fait référence à un contrôle excessif du langage (incluant ses pensées, ce que l’on dit ou entend dire par l’entourage) sur les comportements (Blackledge, 2007).
Le terme  “défusion cognitive” trouve son origine dans la langue anglaise sous le vocable “to defuse”. Ce mot fait référence conjointement à la notion de désamorcer un piège et de dé-fusionner avec le langage.
La défusion cognitive est, donc, le procédé permettant à l’individu de prendre de la distance avec le contenu littéral de ses pensées pour les envisager comme des phénomènes psychologiques différents des expériences réelles.

3. Le soi comme contenu VS le soi comme contexte

L’ACT propose d’observer les évènements psychologiques à plusieurs hauteurs et dans des perspectives différentes. A ce niveau, il distingue « le Soi comme contenu » du « Soi comme contexte ». L’ACT aborde également le concept de soi comme processus que nous décrirons brièvement.

4. Passé/Futur ou instant présent

Le but consiste à accroître l’attention sur ce qui nous entoure autant que sur les évènements internes (sensations, pensées, émotions) sans se laisser emporter au moins par le flux du langage. Cette partie va aider le patient à centrer son attention sur l’instant présent lorsque cela va dans le sens de ses valeurs.

5. Les valeurs

Les valeurs sont définies par les sphères de vie significatives (relationnelle, professionnelle, personnelle, etc.) du client.
Elles sont semblables à l’aiguille d’une boussole, elles fournissent une direction aux actions engagées.

6. Les actions engagées

L’action engagée consiste à motiver le client à poser des actions dans les sphères valorisées. L’engagement implique de se maintenir en mouvement vers les valeurs par un ensemble d’actions tout en accueillant les expériences internes désagréables.

The following two tabs change content below.

David Vandenbosch

Psychologue, Formateur conférencier en ACT et en Mindfulness, Membre fondateur et ex-trésorier de l’AFSCC, il s’est formé au coaching et à l’intervention en thérapie brève. Il est également diplômé en thérapie cognitive et comportementale à l’Université Claude Bernard de Lyon. Si vous ne le trouvez pas en ligne c’est sans doute parce qu’il arpente les rues d’une capitale européenne pour son “European jogging discovery”.

2 réflexions au sujet de « Hexaflex Un outil thérapeutique dynamique: les 6 dimensions de l’ACT »

  1. Ping : DP | Pearltrees

Les commentaires sont fermés.