Archives du mot-clé évitement expérientiel

Hexaflex Evitement Expérientiel vs Acceptation

Hexaflex Evitement Expérientiel vs Acceptation

Présentement, la notion d’évitement expérientiel correspond à des essais de se soustraire aux expérimentations psychologiques (pensées, émotions, sensations physiques), en essayant de modifier la forme, le fréquence , l’intensité ou l’exposition à ces évènements psychologiques (HAYES & al. 1996).

La fonction des évitements n’est pas uniquement d’échapper à un contexte mais ils ont également comme conséquence que les évènements psychologiques gênants ne feront pas leur apparition.
“Si j’évite de monter dans le métro ce n’est pas uniquement pour éviter un endroit ou j’ai déjà vécu une crise de panique mais également pour ne plus ressentir ses sensations extrêmement désagréables d’accélération de mon rythme cardiaque, cette impression d’étouffer, les sueurs associées,…”
L’évitement possède donc une fonction d’évitement de ce qui est ressenti ou pensé. Lire la suite

Métaphore ACT Thérapie Que faire face aux démons intérieurs ?

Métaphore ACT Thérapie  Que faire face aux démons intérieurs

Vous connaissiez Tatie Danielle inoubliable dans le film qui l’a consacrée « personne âgée la plus infecte du cinéma français » ; mais connaissez-vous tante Esther ?

Tante Esther souligne parfaitement cette attitude possible face aux “démons intérieurs” supposés :

Tatie Esther, C’est cette vieille dame acariâtre et désagréable qui a toujours son mot à dire sur tout et qui critique sans arrêt ce qu’on lui propose ou présente.
C’est cette pauvre dame âgée qui invariablement transforme les soirées bonne enfant en lieux d’exaspération et de discorde. Elle vous irrite, elle vous énerve. Cette tatie grogne, a une hygiène non optimale et a la fâcheuse tendance à ramener le taux d’éthylisme au niveau de sa température corporelle. Lire la suite

Hexaflex La fusion cognitive VS la défusion cognitive

La fusion cognitive

Hexaflex La fusion cognitive VS la défusion cognitiveLa notion de fusion cognitive fait référence à un contrôle excessif du langage (incluant ses pensées, ce que l’on dit ou entend dire par l’entourage) sur les comportements (Blackledge, 2007). Cette main mise peut transformer ce formidable outil qu’est le langage en un piège nous engluant par ses propres productions. En effet, la fusion, en nous entraînant dans une tendance à prendre les pensées littéralement, va constituer avec l’évitement un des principaux vecteurs de troubles psychologiques. En cas d’aveuglement, on va assister graduellement à une augmentation de la domination de l’expérience mentale sur l’expérience directement accessible par les cinq sens.

Dès lors, lorsque certaines pensées accompagnées de “je n’y arriverai pas..” surgiront elles suffiront pour rendre l’expérience concrète impossible. Le patient confond les ours et les histoires d’ours ou stylos et histoires de stylos. Lire la suite

La flexibilité psychologique au sein de l’ACT ?

La flexibilité psychologique au sein de l’ACT

Pour répondre au mieux à l’interrogation : « Qu’est ce que la flexibilité psychologique au sein de l’ACT thérapie ? », je vous propose de vous laisser guider par Steve Hayes, Russ Harris, Strosahl, Bunting, Twohig et Wilson.
Afin de compléter ces informations je vous présenterai ce processus tel qu’il pourrait être énoncé en séance au patient.

Steve HAYES a abordé la flexibilité psychologique dans la perspective d’une question :
« Etant donné la distinction qui existe entre moi et les choses contre lesquels je lutte, suis prêt à ressentir et avoir mon expérience intérieure telle qu’elle est et non telle qu’elle dit qu’elle est et à agir, ici et maintenant, au service d’avancer en direction de ce qui est important pour moi dans la vie ? » Lire la suite

Hexaflex Un outil thérapeutique dynamique: les 6 dimensions de l’ACT

La matrice de l’ACT thérapie « Hexaflex » comporte 6 dimensions, chacune joue un rôle dans le passage de la rigidité à la flexibilité psychologique.
Pour mieux comprendre l’impact de chacune d’elles, nous allons les aborder indépendamment et les décrire autant au niveau théorique que dans leur mise en pratique.

Le travail sur les dimensions de l’hexaflex permet d’augmenter la flexibilité au détriment de la rigidité. Il se fera entre autres au travers de l’usage des métaphores et d’exercices expérientiels afin de contourner les éventuels effets néfastes du langage. Pour mener cela à son terme, la thérapie d’acceptation et d’engagement englobe deux processus fondamentaux :

  • les processus d’acceptation et de pleine conscience
  • les processus de changement de comportement et d’engagement.

Ils regroupent les six dimensions explicitées ci-dessous, qui seront les cibles privilégiées d’intervention de l‘ACT.

 

Hexaflex Un outil thérapeutique dynamique : les 6 dimensions de l’ACT Lire la suite