Le choix de la liberté ou Les tribulations de Franzi Wokurka

Quand la thérapie d’acceptation et d’engagement rencontre Watzlawick

Le choix de la liberte

Nous tenons à avertir le lecteur que les mots qui vont suivre sont à caractère appétitif pour certains et aversifs pour d’autres. Que leur lecture pourrait avoir un effet sur votre vision du monde, peut-être même sur votre vie. Une fois les lignes parcourues, plus de marche arrière, on ne peut désapprendre un lien. Alors prudence, prudence.

L’acceptation du plus fort est toujours la meilleure, nous allons le montrer tout à l’heure. Un Franzi (ou peut-être est-ce moi ou vous?) déambulait dans les méandres d’une grande verdure, un panneau survint à jeun… Lire la suite

Une rentrée riche en découvertes et événements exceptionnels

 

Chers Amis,

La rentrée septembre / octobre s’annonce riche en découvertes et en événements exceptionnels :
Kelly Wilson, Bill O’Hanlon reviennent en Belgique.
La thérapie narrative s’invite également chez nous pour vous faire découvrir cet outil efficace et profondément humain.

La curiosité est ici permise, à dévorer sans modération : Lire la suite

Formation Thérapie Narrative – 17 et 18 septembre 2013

Formation Thérapie Narrative – 17 et 18 septembre 2013
Avec Nicolas De Beer et Isabelle Laplante
Cycle découverte : approches complémentaires et innovantes
Inscriptions : Veuillez suivre ce lien

Formation Thérapie Narrative 17 et 18 septembreLa thérapie narrative est le petit dernier du courant des thérapies brèves qui inclut la thérapie orientée vers les solutions. Il s’agit d’une approche innovante à bien des points de vue qui a vu le jour en Australie.

L’instigateur et inventeur de ce courant est le psychologue Michael White. L’approche narrative est une approche de la relation d’aide qui prône le respect et le non jugement. Elle fait le distinguo entre les problèmes et les personnes. Elle considère que chacun possède de nombreux compétences, talents, valeurs, croyances, engagements et aptitudes qui seront aidant pour réduire l’influence des problèmes dans sa vie. Lire la suite

Tour d’horizon de la thérapie narrative

La thérapie narrative

Au sein de l’ACT on accompagne les personnes et on leur propose de faire la part des choses entre ce qui provient des 5 sens et les éléments issus de la pensée.

On leur apprend à identifier lorsqu’ils sont en réaction émotionnelle et comportementale vis-à-vis d’une histoire qu’ils se racontent.

Au fur et à mesure, le patient expérimente que le cerveau ne dit pas toujours la vérité et que dans son « blabla » il est important de trier les informations et de ne pas tout acheter comptant.

Pour ce faire de multiples outils sont mis à sa disposition (tels que la mindfulness, la défusion, l’acceptation…) afin de lui permettre de se centrer à nouveau sur le moment présent et ses valeurs pour s’engager dans une vie riche et pleine de sens.
On lui permet de sortir d’une histoire de lutte pour se plonger dans un engagement et dans des actions en accord avec ce qui compte réellement pour lui. Lire la suite

Programme de 8 semaines de méditation de Pleine Conscience

Programme de 8 semaines de méditation de Pleine Conscience à Limal dès septembre 2013
Avec Paule-Rita Maltier et Dr Olivier BERNARD

Programme de 8 semaines de méditation de Pleine ConscienceVous souhaitez mieux vous connaître et apprivoiser vos émotions?  Vous avez tendance à sombrer dans une humeur dépressive ou vous traversez un premier épisode dépressif ?  Vous passez par une étape de vie stressante ou véhiculez une anxiété chronique ?

La Pleine Conscience est un bon outil pour vous aider à faire face à vos pensées, émotions et ressentis corporels.  Il s’agira de ne plus réagir, repousser ce qui se présente mais de l’accepter et de s’engager dans une vie riche de sens. Lire la suite

Pourquoi les contes de fées se terminent par ils vécurent heureux… ?

Pourquoi les contes de fées se terminent par ils vécurent heureuxPourquoi est ce que les contes de fées se terminent toujours par ces mots : « ils vécurent heureux… », couperets annonciateurs d’une suite aux courbes vaporeuses, on devine sans pour autant en savoir plus.

Voyons cela de plus près…
Si les livres ne parlent pas de la félicité qui suit le malheur ce n’est pas par manque d’intérêt, le bonheur mobilise et passionne les foules depuis bien longtemps.
Déjà et encore, Socrate l’abordait dans l’Euthydème, sous forme d’un dialogue avec Clinias, se livrant à son exercice favori, le questionnement (socratique) :

« SOCRATE (S) – Est-il vrai que nous autres, hommes, nous voulons tous être heureux ? Cela est stupide, sans doute, de poser des questions pareilles; car qui ne veut pas être heureux ?
CLINIAS (C) – Personne.…. »

Ensuite, lorsque du bout des doigts on tape « bonheur » sur Google, instantanément nous obtenons environ 98.700.000 résultats (je n’ai pas tout lu et n’en connais donc pas toute la pertinence). Lire la suite

Malheur et bonheur dans les contes de fées, un couple improbable ?

Flânant dans mon salon j’écoutais d’une oreille distraite la radio, le groupe téléphone me parlait de la terrible histoire des boires et déboires de cendrillon :

« ….Cendrillon pour ses trente ans
Est la plus triste des mamans
Le prince charmant a foutu l’camp
Avec la belle au bois dormant… »

Malheur et bonheur dans les contes de fées, un couple improbableQuelle déchéance, quelle horreur et quel désastre, une histoire des temps modernes, emplie de trahison, de tromperie, drogue et de sexe.
Titillée par ces mots, ma curiosité m’a poussé à parcourir les contes qui trônaient sur l’armoire du salon afin d’y découvrir finesse, légèreté, magie et poésie. Mes souvenirs me susurraient des chuchotements  qui parlaient de prince charmant et de belle au bois dormant.
La réalité en est bien autrement, voici entre autres ce que je découvris en résumé en tournant les pages de l’innocent Petit Poucet : Lire la suite

ACT en Médecine Générale : exemple d’une malade atteinte de constipation chronique

Josiane, patiente de 43 ans,  me consulte pour un problème de constipation dont elle souffre depuis « toujours ». Pour l’instant, elle le gère vaille que vaille avec son hygiène de vie. Faire de l’exercice physique, manger légumes, fruits et céréales complètes, boire beaucoup d’eau, dont de l’eau tiède à jeun, tout cela l’aide quand elle est coincée. Elle a par ailleurs déjà « tout » essayé.

Nous abordons la question sous l’angle de l ‘ACT.

Les valeurs en jeux sont la santé (elle est là pour ça), la légèreté et l’autonomie.

ACT en Médecine GénéraleLa souffrance physique qu’elle ressent dans son corps, s’apparente à une lourdeur, un ballonnement.
Quand elle se retrouve aux toilettes, et que par hasard, un de ses enfants, ou son mari lui parle ou même fait un peu de bruit à proximité, elle se retient et  la pensée que « c’est fichu, cela ne sortira plus » lui traverse l’esprit. D’ailleurs, « elle a toujours été constipée ». Ce qu’elle ressent s’apparente à de la peur d’avoir honte au cas où on la surprendrait.
Depuis aussi longtemps qu’elle puisse s’en souvenir, l’activité de déféquer ou d’avoir des flatulences, « ça ne se fait pas ». On n’en parle pas, c’est grossier, on se cache pour les exercer, et pour peu que l’on ne soit pas strictement seul, on se retient. Si on m’entendait, quelle honte…!
A mesure qu’elle nomme les pensées, elle réalise déjà comme elle a pu se laisser tyranniser par son esprit et elle repère les amalgames entre certains mots/jugements et la fonction en elle-même.

Décodons cela sur la matrice: Lire la suite

Le coin des bonnes affaires Les excuses sont faites pour s’en servir et …

Cet article fait partie d’une suite consacrée à l’action engagée | Le sommaire se trouve ici: L’action engagée vs l’inaction

Le coin des bonnes affaires Les excuses sont faites pour s’en servir etUne propension de l’être humain est de fournir une pléthore de raisons pour ne pas accomplir certaines actions qui sortent de notre zone de confort. Parfois dans certaines circonstances, nous en fournissons à foison et si, à ce moment, nous fusionnons avec elles, nous leur conférons le pouvoir de nous retenir et de nous empêcher de nous engager comme nous le désirions. Lire la suite

Pratique expérientielle de la pleine conscience et de l’ACT

Pratique expérientielle de la pleine conscience et de l’ACT avec Kelly G. Wilson (traduite en français par  Emmanuelle Hayward)

 

Pratique expérientielle de la pleine conscience et de l’ACTL’expérientiel dans la thérapie d’acceptation et d’engagement c’est comme le sel sans le poivre, comme la mer sans les vagues, le yin sans le yan,… ça n’a pas de sens !

« Si vous voulez que les gens voient les choses d’une autre manière mettez-les dans un endroit où ils ne sont jamais allés ».  Ernest Hemingway

Comme promis Kelly Wilson revient en Europe francophone et plus précisément à Bruxelles les 07 08 et 09 octobre 2013.
Il viendra titiller vos papilles et emoustiller vos sens au travers de l’exercice qu’il affectionne le plus, un moment riche en ACT : l’atelier expérientiel. Lire la suite