Archives du mot-clé dépression

Livre ACT : Applications Thérapeutiques

Applications Thérapeutiques
Anxiété, phobies, TCA, image de soi, dépression, burn-out, TOC, thérapies de couple…

Livre ACT  Applications TherapeutiquesVoilà un livre qui fait du bien, varié, multi, intense et léger, résolument tourné vers la pratique.

La thérapie ACT (thérapie d’acceptation et d’engagement) appartient au groupe des Thérapies Comportementales et Cognitives dites de troisième vague. Elle est en plein essor du fait de son humanité, son accessibilité, sa simplicité et son efficacité. Plus qu’une simple approche thérapeutique, elle aborde la souffrance humaine sous un angle très intéressant. Elle ne constitue pas un ennemi à éliminer, elle fait partie de notre vie et est même utile dans certaines circonstances.

Avec l’ACT, il s’agit de sortir de la lutte contre toutes ces pensées, émotions ou sensations qui ne nous plaisent pas et que nous nommons parfois « négatives ». Ce combat sans fin amène souvent notre attention à se poser de manière répétée sur ce qui pose problème.  Ce combat sans fin, s’avère bien souvent chronophage et énergivore. Il nous enferme dans une vie dont les ramifications peuvent diminuer fortement en cours de route. Notre liberté d’action s’en trouve affectée.

En ACT, on ne cherche plus à faire disparaitre cet inconfort et on ne perd plus son temps à lutter. On apprend à tolérer, se distancier et accueillir ce qui ne peut être changé pour s’investir dans une vie qui a du sens. Lire la suite

Stress, burnout, un excès de motivation ou une forme de lâcheté ?

stress burnout exces de motivation ou une forme de lachete

Au cours de l’émission Le Forum de Midi (RTBF – La Première), où j’intervenais à propos du Syndrome de l’épuisement professionnel : “Burnout menace un travailleur sur 6!”, un auditeur a réagi de manière légitime en exprimant que le stress serait une forme de lâcheté :

« Ayant travaillé pendant 42 ans dans une entreprise que j’exécrais, je n’ai jamais eu de Burn-out. C’est un peu facile de se réfugier derrière ces excuses, la force de caractère doit prévaloir sur ce genre d’état d’âme. Je suis resté dans cette entreprise car elle située à proximité de mon domicile dans un secteur financier pas mal rémunéré. Maintes fois j’ai dû subir brimades, vexations et discriminations. Je me suis toujours battu avec pugnacité pour arriver à un poste de cadre supérieur en fin de carrière. Le Burn-out c’est une forme de lâcheté et de fuite de ses responsabilités. »

Le stress serait-il une carence de volonté ou une absence de motivation ?

Lire la suite