5 Habitudes Anti Stress à Pratiquer au Quotidien

5 habitudes anti stress

ACT-Thérapie vous propose une série d’articles “pratico-pratique” qui font la part belle à l’applicabilité directe et un lien immédiat avec le quotidien.

Le stress est souvent associé à une perte de contrôle au niveau émotionnel, cognitif, comportemental, interactionnel ou environnemental.

À travers cet article nous vous présentons 5 principes préventifs que vous pouvez appliquer au quotidien afin de réduire l’influence et les conséquences que le stress exerce sur nous tant au niveau mental que psychologique ou physique.

1. Appliquer les principes de gestion du temps

  • Le TTJC : Traiter – Transmettre – Jeter et ou Classer.
  • Déléguez ou jetez les tâches inutiles.
  • Mettez en évidence dans votre agenda les éléments prioritaires.
  • Faites un tableau dans lequel vous allez différencier quatre éléments principaux :
Urgent / Important Urgent / Non Important
Non Urgent / Important Non Urgent / Non Important
  • Observez la répartition de vos actions au quotidien dans les différentes cases.
    N’y a-t-il pas de grandes différences entre les catégories ? N’êtes-vous pas en train de surinvestir certaines zones au détriment d’autres ?
    Souvent quand on investit trop dans l’urgent, on a le nez dans le guidon, nous n’avons plus le temps de respirer, nous sommes dans l’action constante sans perspective à long terme. Et nous avons l’impression d’avancer sans jamais arriver au bout.
  • Prenez l’habitude d’ajouter « une marge de sécurité » entre deux rendez-vous d’une quinzaine de minutes. Cela vous permettra de vous rendre à votre destination sereinement et dans les meilleures conditions possibles. De plus, si vous êtes en avance, profitez-en pour prendre soin de vous ou simplement « respirer ».
  • Soyez réalistes : Observez votre To Do List, y a-t-il trop de tâches concentrées en un temps réduit.
  • Nous disposons tous de 24 heures lors d’une journée pourtant certains réussissent mieux que d’autres… leur secret ? ils se concentrent sur l’instant présent et ne se laissent pas happer par des activités ou des comportements chronophages et improductifs.

2. Tenir compte des pensées fusionnées.

Êtes-vous fusionné avec un problème qui vous empêche de vous concentrer ?
Dans la pleine conscience et quelles que soient vos croyances, on s’inspire souvent de la sagesse des paroles suivantes :

« Mon Dieu,
Donnez-moi la sérénité
D’accepter
Les choses que je ne puis changer,
Le courage
De changer les choses que je peux,
Et la sagesse
D’en connaître la différence. »

Prenez conscience des interprétations abusives et des conclusions hâtives.
Elles ont généralement la forme suivante :
« S’il ne répond pas à mon email c’est qu’il ne sera jamais réellement impliqué dans mon projet. À quoi bon insister ? »

Repérez les mots prisons (je dois, il faut, injuste, impossible, jamais, toujours) qui vous enferment dans une réalité dans laquelle les possibles sont extrêmement limités.
Sortez du raisonnement émotionnel pour en revenir aux faits.
Mettez en évidence les solutions plutôt que les freins à l’avancement de votre projet.
Prenez le temps d’arrêter, de respirer, de réfléchir et de CHOISIR.

3. Face au stress, ne faites pas cavalier seul.

Si votre problème est lié au travail : COMMUNIQUEZ, en parler à la personne concernée permet bien souvent de se libérer et résoudre des situations jugées inextricables.
Faites appel à une personne de confiance ou à un ami bien informé.
Prenez le temps de vous renseignez en utilisant les ressources adéquates (livres, formations, sites spécialisés…).

4. Cultiver l’auto-compassion et prenez soin de vous.

Avancez du mieux que vous pouvez en conservant à l’esprit que vous avez un contrôle sur l’action que vous déployez et pas nécessairement sur le résultat de celle-ci.

Si vous n’aboutissez pas, ne perdez pas votre temps à vous juger inutilement et recentrez vous sur ce qui est important : avancer en gardant en tête la phrase suivante « Pour réussir il faut échouer, plus j’échoue plus j’ai de chances de réussir ».

Offrez vous des moments de détente ou de relaxation. Massages, bain chaud, méditation… faites régulièrement de l’exercice et ne boudez pas les petits plaisirs qui peuvent conjurer le stress.
Quels que soient les événements vous méritez de prendre soin de vous et n’attendez pas demain pour être bien aujourd’hui.

5. Pratiquer la résolution des conflits sans culpabilité.

Faites un scan de vos relations actuelles, déterminez les zones de conflits, d’inconforts ou de flous qui vous empêchent d’avancer ou perturbent dans votre quotidien.
Nommez distinctement les personnes vis-à-vis desquels vous avez des démarches à entreprendre pour résoudre cette perturbation temporaires.
Contactez directement la personne et exposez de manière claire les faits conflictuels, dites ouvertement ce qui vous dérange dans la situation et proposez des pistes de solutions.
Offrez vous un moment de liberté, soyez assertif.
Si la culpabilité est présente, revenez au point 2.

La meilleure arme contre le stress est notre aptitude à choisir une pensée par rapport à une autre. – William James

The following two tabs change content below.

David Vandenbosch

Psychologue, Formateur conférencier en ACT et en Mindfulness, Membre fondateur et ex-trésorier de l’AFSCC, il s’est formé au coaching et à l’intervention en thérapie brève. Il est également diplômé en thérapie cognitive et comportementale à l’Université Claude Bernard de Lyon. Si vous ne le trouvez pas en ligne c’est sans doute parce qu’il arpente les rues d’une capitale européenne pour son “European jogging discovery”.
Cette entrée a été publiée dans Pleine Conscience, et marquée avec , , , le par .

A propos David Vandenbosch

Psychologue, Formateur conférencier en ACT et en Mindfulness, Membre fondateur et ex-trésorier de l’AFSCC, il s’est formé au coaching et à l’intervention en thérapie brève. Il est également diplômé en thérapie cognitive et comportementale à l’Université Claude Bernard de Lyon. Si vous ne le trouvez pas en ligne c’est sans doute parce qu’il arpente les rues d’une capitale européenne pour son “European jogging discovery”.

Laisser un commentaire